News

Le site AWARE WOMEN ARTISTS publie le portrait de Samta Benyahia
un texte de Caroline Hancock.

portrait_samta-benyahia_aware_women-artists_artistes-femmes-1500x996

AWARE : Archives of Women Artists, Research and Exhibitions association de loi 1901 fondée par 7 femmes d’horizons divers (trois avocates, Margot Mérimée Dufourcq, Daphné Moreau, Nathalie Rigal, une commissaire d’expositions, Camille Morineau, une violoniste, Elisabeth Pallas, une expert-comptable, Alexandra Vernier-Bogaert et une écrivaine, Julie Wolkenstein), mues par le même enthousiasme : la création, l’indexation et la diffusion de l’information sur les artistes femmes du XXe siècle.

15 mai 2018 :
IMA, cadavre exquis « Un œil ouvert sur le monde arabe » 

Le polygone étoilé, Samta B- IMA 2018

Installation été 2016 en Tunisie au Centre culturel d’Hammamet.

Centre culturel Hammamet © Samta Benyahia

© Samta Benyahia


An artist Samta Benyahia by Valerie Behiery, Islamic Art historian, Ph.D.

Les installations de Samta Benyahia instaurent toutes un dialogue : avec l’espace ambiant, avec le spectateur, avec l’autre. Les cultures elles-mêmes, parfois les plus opposées, peuvent aussi se rencontrer dans l’espace inédit d’un reflet.  L’œuvre met ainsi à la portée du spectateur le plus lointain, dans le temps comme dans l’espace, rassemblant, rapprochant ce qui paraissait le plus éloigné.  Elle l’offre au passant, dans une rencontre inattendue avec son propre travail, comme passé par le crible de son regard. L’art, alors, prend place dans l’histoire et aide à vivre, individuellement.  Emmanuelle Amiot-Saulnier

« Les installations de Samta Benyahia instaurent toutes un dialogue : avec l’espace ambiant, avec le spectateur, avec l’autre. Les cultures elles-mêmes, parfois les plus opposées, peuvent aussi se rencontrer dans l’espace inédit d’un reflet.

L’œuvre met ainsi à la portée du spectateur le plus lointain, dans le temps comme dans l’espace, rassemblant, rapprochant ce qui paraissait le plus éloigné.
Elle l’offre au passant, dans une rencontre inattendue avec son propre travail, comme passé par le crible de son regard. L’art, alors, prend place dans l’histoire et aide à vivre, individuellement. »
Emmanuelle Amiot-Saulnier